Nos Projets

Nairobi - Kenya

Améliorer l'éducation dans le bidonville de Korogocho

2015-2018 terminé avec succès

L'accès à l'éducation est loin d'être facile pour les enfants nés dans les bidonvilles.
La "St John’s Community Library" leur offre un havre de paix, l’accès aux livres, en quelque sorte un passeport pour un avenir meilleur.

Grâce à ce projet, nous avons fourni à cette communauté des outils éducatifs pour entreprendre les premiers pas dans la lutte contre la misère.

En partenariat avec le centre communautaire St John's (géré par les missionnaires Comboni) et Emmaus Educational Centre (EEC):

a) nous avons construit une extension de la bibliothèque de St John's (en doublant sa capacité) et nous l'avons dotée de plus de 10.000 livres scolaires et livres de référence;

b) à l'intérieur de cette extension, nous avons aussi créé un centre informatique disposant de 17 ordinateurs, 2 imprimantes, une connexion rapide à internet, un système d'alimentation de réserve en cas de rupture de courant, et un système de sécurité;

c) nous avons aidé à améliorer l'infrastructure d'une école primaire informelle (EEC) dédiée à sauver les enfants les plus vulnérables du bidonville.

Ce projet s'est conclu avec succès car il a atteint la majorité de ses objectifs.

Nairobi - Kenya

Éducation et promotion des droits humains dans le bidonville de Korogocho

2019-2022

Nous travaillons depuis 2015 dans le bidonville de Korogocho (Nairobi, Kenya) où 150.000 personnes vivent dans la misère sur une surface de 1,5 km2. Il s'agit d'une communauté marginalisée dont les droits humains sont régulièrement violés: le droit à l'éducation; le droit à la vie et à la sécurité sociale; le droit à la santé; le droit à un niveau de vie adéquat et au travail. Nous allons mettre en œuvre un programme pour équiper un groupe de jeunes talentueux avec les capacités pour pouvoir demander et défendre les droits humains des habitants du bidonville. L’objectif est la création d’un réseau de jeunes qui puisse faire sortir la communauté de sa marginalisation sociale et économique.

Le projet aura deux partenaires locaux: 1) les missionnaires Comboni, qui sont notre partenaire à Korogocho depuis 2015; 2) la Tangaza University (Nairobi, Kenya) qui sera responsable du programme académique avec les jeunes adultes (Diploma in Civic Development and Education - DCDE) et dans les écoles (Human Rights clubs).

Impact attendu du projet:

La communauté de Korogocho négocie avec les autorités locales ses demandes pour une transformation sociale positive et pour le respect des droits humains.

Nairobi - Kenya

Construction d'un centre de formation professionnelle pour jeunes de rue et toxicomanes

 

2016-2019 en cours 

Pour les adolescents nés dans un bidonville, le manque d'espoir peut les amener à la drogue et à l’inaction. Les soins et l'attention portés aux adolescents au centre de réhabilitation de Kibiko (Ngong) leur donnent une chance de se construire un meilleur avenir.

Grâce à ce projet, nous avons développé des formations professionnelles, pour les jeunes de rue et toxicomanes, afin de leur permettre de pouvoir sortir du cercle vicieux chômage / misère / toxicomanie.

En partenariat avec le Napenda Kuishi Trust (un centre de réhabilitation géré par les missionnaires Comboni):

a) nous avons construit deux ateliers professionnels;

b) nous avons construit un "business training centre";

c) nous avons lancé les cours de formation professionnelle en maçonnerie, électrique et plomberie.

Ambodivoahangy (Brickaville) - Madagascar

Mise en place d'un centre d'éducation et de promotion communautaire

2017-2019 en cours

 

Construction d'une école et d'un centre communautaire. Le programme de développement scolaire vise à équiper l'école des installations nécessaires pour permettre aux étudiants et aux enseignants de prospérer. La vision de ce projet est d' atteindre un certain degré d'autosuffisance pour cette communauté rurale.

Luxembourg

Exposition innovante et interactive

"Nord-Sud: Engagement pour un développement durable" est le titre du projet d'exposition photographique que nous avons réalisée en 2018.

Education au développement

« Nord-Sud: Engagement pour un développement durable » est le titre du projet d'exposition photographique que nous avons réalisé en 2018. Les photos et vidéos de l’hémisphère sud ne montrent pas uniquement les grandes injustices et la misère, mais encouragent également les jeunes à s’engager et à faire une contribution pour plus de justice dans le monde. Comme complément aux explications, les jeunes peuvent parcourir l’exposition avec un « tablet » pour regarder des vidéos tournées sur le terrain. De cette manière, ils peuvent mieux comprendre le contexte dans lequel vivent les bénéficiaires. Comme le titre le laisse deviner, il ne s'agit pas d'une simple exposition photographique, mais plutôt d’une séance interactive où le public peut découvrir le travail de l’ONG et comment on peut réaliser un projet durable. Les ateliers pratiques ou « workshops » ajoutent une étape supplémentaire où on peut très concrètement se mettre dans la peau des habitants du bidonville de Korogocho.

Nous avons également eu le plaisir d'accueillir deux représentants de Korogocho ici au Luxembourg: Père Maurizio Binaghi en juin et Monsieur John Wesonga Mang’eni en décembre. À travers ce projet, nous avons atteint en 2018 un public de 1.378 adolescents dans 9 écoles et 404 adultes.

 

Centre de formation professionnelle pour jeunes de rue

Le projet est cofinancé par le ministère des Affaires Étrangères du Luxembourg. 

 

Ce centre s’occupe de la réhabilitation des jeunes de rue et toxicomanes de Korogocho. En partenariat avec les missionnaires Comboni, nous allons construire deux ateliers : un atelier de menuiserie et de maçonnerie, et un deuxième atelier de plomberie et électrique, où les jeunes pourront être formés.

 

Les cours pratiques de menuiserie, de plomberie et électrique seront accompagnés par des formations en entrepreneuriat, comptabilité, gestion d’entreprise, service clientèle et marketing. Par conséquent, nous avons prévu de construire un centre de formation doté d’ une salle de classe et de chambres pour les enseignants et les élèves.

Découvrez le projet:

Madagascar​

Coopération Nord-Sud en partenariat avec EDI Madagascar a lancé un projet de la durée de 30 mois (2017-2019) au Madagascar. Le projet prévoit la construction d’une école à Ambodivoahangy sur la côte Est du Madagascar.

Le revenu principal pour les habitants d'Ambodivoahangy provient d'activités agricoles. Le village n'a pas accès à l'électricité et la seule source d'eau est l'eau stagnante, qui provoque des maladies et des infections fréquentes. La nouvelle école sera équipée de 3 salles de classe et d’installations sanitaires. Le projet prévoit un bassin de récupération d'eau de pluie, ainsi qu’un repas équilibré par jour pour les enfants. Même si l’école est située dans une position stratégique par rapport aux autres 4 villages qui se trouvent dans les alentours de 3 km, l’accès reste difficile en raison de la mauvaise ’infrastructure routière. L'école créera des opportunités pour les enfants, dans le sens où il s’agit d’un lieu où ils peuvent apprendre et s'émanciper. ​

Le projet comprend également des programmes où les adultes et les jeunes peuvent apprendre et se développer à travers des formations, qui comprennent des cours d'alphabétisation, formation professionnelle, éducation civique, éducation sexuelle, des cours de sécurité alimentaire et des cours d'hygiène. Le programme vise à permettre aux générations actuelles et futures de s'émanciper et d'améliorer leur niveau de vie tout en leur offrant des outils pour de nouvelles opportunités d'emploi.

L’objectif principal est de donner la possibilité aux habitants de prendre leur propre destin en main et de renforcer la cohésion du village. L’éducation permettra aux jeunes de se développer et ainsi l’objectif à long terme du projet pourra être atteint.

 
 

Programme Educatif Pour Korogocho

L'accès aux livres scolaires et à internet favorise l'éducation 

L'éducation aide les pauvres à sortir de la misère

Avec la soumission, en septembre dernier, du rapport final au Ministère des Affaires étrangères et européennes (MAEE), nous avons officiellement clôturé le projet “Améliorer l’éducation dans le bidonville de Korogocho”. Ce projet nous tenait particulièrement à cœur parce qu’il a marqué plusieurs étapes importantes dans l’histoire de notre jeune association.

 

Tout d’abord il s’agit de notre premier projet cofinancé par le MAEE, ce qui marque une approbation importante pour le projet. De plus, le financement public nous a permis d’élargir considérablement l’envergure et l’impact du projet, tout en contribuant à la professionnalisation de l’association en nous incitant à améliorer notre structure et nos systèmes de suivi, évaluation et reporting.

 

Ensuite, sur le terrain, nous avons consolidé notre relation avec la communauté de Korogocho et surtout avec notre partenaire local, les missionnaires comboniens, ressource indispensable du projet.

 

Au niveau des acquis du projet, de nombreux investissements ont été faits dans la bibliothèque de St. Johns. Ici, nous avons financé l’élargissement du bâtiment avec une nouvelle construction de deux étages qui abrite maintenant le nouveau centre informatique avec 16 ordinateurs et de deux imprimantes. La bibliothèque a également pu bénéficier de quelques 5000 nouveaux livres, complétant ainsi son offre qui est maintenant plus diversifiée et mieux adaptée aux besoins des étudiants.

 

La pertinence et l’impact positif de ces investissements se montre dans les chiffres des utilisateurs inscrits : Au mois d’août 2018 la bibliothèque comptait 2185 utilisateurs inscrits pour l’année (chiffre annuel susceptible d’augmenter jusqu’à la fin de l’année), une augmentation de 312% par rapport au nombre d’utilisateurs inscrits avant le lancement du projet (700 utilisateurs).

 

La St. Johns Sports Society a bénéficié d’un soutien pour l’achat de nouveaux équipements sportifs, leur permettant d’améliorer la qualité des activités offertes. Cette association s’engage pour renforcer le sentiment de communauté et forme de nouveaux leaders à travers le sport.

 

Dans le cadre de ce projet, nous avons pu contribuer de manière significative à l’amélioration des infrastructures de Emmaus Educational Centre. Il s’agit d’une petite école informelle du quartier, qui repose en grande partie sur le travail d’enseignants bénévoles, et qui est un de nos partenaires de longue date. Notre projet a permis de construire de nouvelles salles de classe, plus grandes et de meilleure qualité, et d’acheter de nouveaux bancs et armoires. De plus, à travers le programme de prêt de livres, 685 livres de la bibliothèque de St. Johns ont été prêtés à Emmaus. Ceci a permis d'améliorer la ratio livre par élève malgré l’augmentation du nombre d’élèves.

 

 

 

L’impact de notre soutien à Emmaus se reflète dans une nette et constante amélioration des moyennes de ses élèves aux examens nationaux. L’existence et l’engagement de cette école sont clés afin de permettre aux enfants de rue d’être scolarisés, et d’échapper au destin autrement inévitable du travail sur la décharge, de la criminalité et de la drogue.

Alors que ce premier projet réalisé avec l’appui du MAEE a été un grand succès pour notre association, de nombreux défis restent à relever dans le bidonville, dont une grande partie des habitants vivent encore dans une situation de pauvreté extrême. La problématique de la décharge de Dandora est loin d’être réglée, et le centre St. Johns se retrouve souvent enveloppé dans les fumées toxiques issus de la combustion de déchets.

 

Au nom de l’équipe de Coopération Nord-Sud, nous tenons à remercier chaleureusement tous nos membres, amis et donateurs qui nous ont soutenu et accompagné à travers la réalisation de ce projet. Nous espérons pouvoir compter sur votre soutien pour continuer à agir contre les inégalités sociales et mettre en œuvre des initiatives durables visées à améliorer les perspectives des communautés marginalisées du Sud de la planète.

Nos Partenaires

  • ​​Centre Educatif Emmaus

 

Emmaus est une école primaire qui s’efforce, même si elle dispose de ressources limitées à offrir des compétences éducatives et commerciales compétitives grâce à une formation professionnelle. La majorité des enfants du centre viennent des quartiers des banlieues de Ngomongo, Korogocho et Dandora. L'un des piliers de l'institution est d'offrir des conseils aux enfants orphelins et aux parents ayant le SIDA. Les habitants du quartier considèrent l'établissement comme un centre éducatif de référence par rapport aux établissements d'enseignement formels établis.

L'institution a eu la chance d'avoir attiré des enseignants déterminés et très engagés pour la cause, formés et non formés, qui malgré de maigres salaires continuent sans relâche à offrir une éducation de qualité. Grâce à cet engagement un plus grand nombre d'enfants a été attiré dans l'école.

Le centre envisage d'utiliser une approche non conventionnelle de la formation des bénéficiaires grâce à un développement personnel et intégral à travers le rétablissement de l'estime de soi et de la dignité humaine.

 

L'objectif principal du Centre éducatif Emmaus est de réduire le nombre d'orphelins désespérés et de personnes vulnérables dans le quartier. En effet c’est l’absence de formation professionnelle et le manque de possibilités d’emploi qui a causé le problème principal des initiatives précédentes. C’est pour cela qu’il est indispensable de créer des ateliers pour permettre aux jeunes de suivre une formation professionnelle. Cependant, dans cette lutte pour atteindre ses objectifs, le centre éducatif Emmaus répond aux défis suivants qui impliquent des solutions urgentes. Ceux-ci comprennent les installations d'apprentissage et d'enseignement inadéquates, par exemple ils manquent des livres scolaires, livres d'exercices, crayons, gommes à effacer, dossiers, règles, craie ; des meubles, par exemple les bureaux, les tables, les étagères, les chaises… ; le programme alimentaire est inadéquat et ne permet pas de donner à tous les enfants les calories nécessaires pour une alimentation saine.

  • Tangaza University College 

Il s'agit d'une Université basée à Nairobi, qui a décidé d'amener l'enseignement supérieur aux habitants des bidonvilles. En particulier, elle a développé le « Diploma in Civic and Development Education », qui forme des éducateurs communautaires à promouvoir une nouvelle prise de conscience dans leur communautés, et ainsi à faciliter une transformation sociale positive. 

  • Centre Communautaire St.John

Au cœur de Korogocho l’église catholique de St John a créé le centre communautaire de St John. Le centre, dirigé par des missionnaires comboniens, est destiné à servir les personnes de Korogocho à travers plusieurs projets de développement visant à renforcer l'autonomisation de la communauté: sport, éducation et plaidoyer.

 

Notamment le centre d'éducation de St John's comprend une école maternelle, une école primaire et une bibliothèque communautaire. Par année académique, elle accueille plus de 700 élèves en maternelle et primaire. Le personnel de l'école compte 20 enseignants et 5 membres du personnel non-enseignants.

  • Napenda Kuishi Trust

« Napenda Kuishi » signifie « Je veux vivre » en Swahili. L’association gère un programme de réhabilitation dans trois centres pour jeunes de rue et toxicomanes en provenance du bidonville de Korogocho (Nairobi).
Il s’agit d’un projet des missionnaires Comboniens du Kenya.

  • MAEE

La direction de la coopération au développement et de l’action humanitaire du ministère des Affaires étrangères et européennes soutient et cofinance nos projets.

 
 

Durabilité

La durabilité est un critère clé dans toutes nos interventions. Avant de lancer un nouveau projet, nous veillons à ce qu’il soit durable, non seulement sur le plan social et économique, mais aussi sur le plan environnemental.

  • Durabilité sociale et économique

Nous sommes toujours engagés dans une approche « bottom-up’ qui place les communautés bénéficiaires au centre de nos interventions. Nous essayons d’assurer la meilleure appropriation possible par les communautés bénéficiaires en les impliquant dans les processus de prise de décision. En prenant conscience des besoins des communautés, nous nous assurons que nos projets sont pertinents et que les communautés jouent un rôle dans leur réalisation même après que le projet soit terminé. Grâce à des plans de financement complets, nous cherchons à minimiser la dépendance et à nous assurer que les impacts de nos interventions se poursuivent dans le futur.

  • La durabilité environnementale

La justice sociale et l’égalité sont liées au respect de l’environnement à long terme. Par conséquent, dans nos projets, nous encourageons l'utilisation de matériaux durables et la production d'énergie respectueuse de l'environnement. L'objectif est de réduire l'empreinte carbone et énergétique des infrastructures que nous construisons, en utilisant de plus en plus des sources d'énergie renouvelables telles que les panneaux solaires ou en utilisant des systèmes de collecte de l’eau de pluie. Nous avons également installé de nouvelles lampes LED à haut rendement énergétique dans la bibliothèque de Korogocho. Elles éclairent les bureaux et les étagères beaucoup plus longtemps en utilisant une fraction de l'énergie requise par les ampoules classiques. Conjointement avec un nouveau système de secours électrique, la fiabilité des services de bibliothèque a ainsi été considérablement améliorée dans un endroit où les coupures d’électricité sont fréquentes. La bibliothèque est maintenant plus verte, moins dépendante du réseau électrique et plus attractive pour ses utilisateurs.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now